Chaire

     Passer du Quotient Intellectuel (QI) au Quotient Digital (QD) :

Dans un monde hyper connecté, 60 % des projets de transformation digitale menés par les entreprises se soldent par un échec (source : Forrester Consulting, 2018). Parmi les facteurs régulièrement identifiés figurent le manque de réflexion globale sur les usages, la mauvaise gestion des compétences, la résistance au changement, le techno stress...

Ces facteurs sont autant de risques pour les entreprises et sont trop souvent mal appréhendés par les différents acteurs car ils relèvent avant tout de l’humain. Un nouveau concept émerge : l’intelligence digitale se définit comme la capacité d’un individu et d’une entreprise à interagir et à utiliser efficacement et durablement les technologies.

Cette intelligence se caractérise par une construction intentionnelle et progressive. Elle n’est pas innée. Elle est donc difficilement mesurable selon les méthodes de psychologie scientifique à l’origine du Quotient Intellectuel (QI). Elle peut être évaluée grâce à une nouvelle méthode de mesure : le Quotient Digital (QD).

     Une chaire d’enseignement et de recherche pour répondre à 3 défis majeurs

La chaire « Digital Intelligence » d’IMT‑BS propose d’adresser scientifiquement et pédagogiquement le concept de l’intelligence digitale afin d’accompagner les organisations dans la réussite de leurs projets de transformation, autour de trois défis majeurs :

  1. L’évaluation de la maturité digitale des organisations pour mesurer leur capacité à mener à bien leurs projets de transformation.
  2. L’analyse des risques liés au digital (« Digital Safety ») pour permettre à une organisation d’anticiper les risques produits par le techno stress et l’usage non approprié des technologies digitales.
  3. La formation des collaborateurs au digital et la définition d’un référentiel de compétences en Intelligence Digitale.

     IMT-BS, la business school du numérique responsable

Avec la révolution numérique, les Data et les IA s’imposent partout comme le nouvel « or noir » de l’économie mondiale. Mais fautil confier notre avenir aux seuls algorithmes afin de construire un futur numérique désirable ?

La conviction d’IMT-BS est que l’humain demeure le « facteur X » de la transformation digitale. IMTBS, la business school de l’Institut Mines-Télécom, forme chaque année 1500 étudiants, apprentis et professionnels aux métiers du management de la transformation digitale. Ces managers savent dialoguer et travailler avec les ingénieurs.

IMT-BS développe une recherche de terrain en lien étroit avec les entreprises, donnant lieu à des publications de niveau international. Sur le plan pédagogique, IMT‑BS mobilise ses étudiants autour de défis, challenges ou boot camps en partenariat avec les entreprises dans une logique
d’Open Innovation. L’Ecole réunit cet écosystème fécond composé d’étudiants, de chercheurs et de startups sur un même espace physique nommé IS Lab - Innovation Support Lab - qui permet le partage, l’innovation et l’expérimentation avec les acteurs de la chaire.

     Le modèles DMS

Le modèle DMS (Digitalization Maturity System) est un instrument d’évaluation sous la forme d’une grille de maturité et un processus précis d’application.

Il permet d’effectuer le diagnostic d’une organisation (entreprise ou autre) afin de situer à un instant t sa capacité de se transformer grâce aux technologies digitales sur une échelle de progrès. Il donne ainsi la possibilité de visualiser et de comprendre les potentialités et les voies de progrès de l’organisation dans le domaine de la transformation digitale. C’est un premier constat pouvant déboucher ultérieurement sur une réflexion plus approfondie sur les actions à mettre en œuvre pour accompagner la transformation de l’organisation.

Cette grille trouve son ancrage théorique dans les théories du capital immatériel et des capacités dynamiques. Elle interroge l’établissement selon plusieurs critères regroupés en axes thématiques. Il existe quatre états de maturité pour quatre qualifications du niveau de maturité de la transformation digitale d’une organisation : Niveau Ad-hoc (Digital Novice), Niveau Exploring ou exploration (Digital Explorer), Niveau Managing – management (Digital Master), Niveau Optimizing – optimisation (Digital Visionary).